DidactiqueMédias et technologiesNouvelles de l'histoire

Kaamelott (M6) et la légende arthurienne

La série Kaamelott sur M6 rencontre un succès indiscutable. Ainsi, depuis septembre 2004, cette série réunit devant le petit écran une moyenne de 4 millions de télespectateurs. Une grande partie de nos enfants et de nos élèves entrent par le biais de cette série au contact de cette histoire.

Pour ma part, je considère que cette série est l’équivalent pour les jeunes de la BD Astérix de ma propre enfance. Outre son succès, cette série, comme Astérix en son temps, joue avec les stéréotypes relatifs à cette période de l’histoire et notamment ceux que l’on peut rencontrer via les manuels scolaires relativement, par exemple, à la vision des Barbares. A ce titre, les épisodes mettant au prise Arthur avec Attila ou les Burgondes sont extrêmement éclairants.

Kaamelott – Le Fléau de Dieu (visionner l’épisode)

Dans le même temps, en confrontant Arthur aux Barbares et aux Romains (voir notamment l’épisode “Le Dernier Empereur”), elle remet en cause une vision de l’histoire où les périodes et les éléments historiques se succèdent plus qu’ils ne se superposent. Ainsi, dans notre imaginaire, il y a les Romains, puis leur fin résultant des “invasions barbares”, puis les chevaliers et le moyen-âge auquel appartient Arthur et sa légende.


Kaamelott – Les personnages

KaamWars. La Poetique – Part 2 – (StarWars et Kaamelott réunis)

Digne héritier de Gosciny, Alexandre Astier —auteur, acteur et réalisateur de la série— démontre dans le numéro de septembre d’Historia l’étendue du travail réalisé, le background historiographique nécessaire à sa réalisation, les libertés prises en toute conscience et sa réflexion à l’oeuvre dans cette série télévisuelle. [A lire l’entretien avec Alexandre Astier]
L’ensemble de ce dossier d’Historia —dont une partie des articles reste en ligne— offre d’intéressantes perspectives pour une utilisation en classe tant en rapport avec l’univers médiatique des élèves, que des questions de mythe ou histoire relativement à l’utilisation arthurienne tant dans la société médiévale qu’aujourd’hui ou des questions de permanence/rupture.
La série “Kaamelott” nous offre une entrée fort intéressante à la question : “Quel moyen âge?” qu’il s’agisse de l’univers imaginaire ou idéologique des gens de cette époque, de celui qui a traversé les siècles depuis la Renaissance ou de celui présent aujourd’hui.

De plus, il est possible de replacer Kaamelott dans le cadre des productions sur le moyen âge au cinéma et notamment au moyen d’une comparaison entre la série et le film du Roi Arthur (2004) au travers de leur rapport à la connaissance historique.

Références complémentaires :

• Arthur dans l’article Imaginaire de l’Historia Thématique “Le Moyen Âge de A à Z”
Roi Arthur (Wikipedia)
Sur les routes d’Avalon
Mythes, contes et légendes de la FranceLe roi Arthur
Le Guichet du Savoir : Arthur a-t-il vraiment existé ?
Le site de Merlin
• Le roi Arthur – film américain, présentation et analyse de Citadelle

En prolongement / conclusion
Si la place de la légende arthurienne dans notre société, vous échappe ou échappe à vos élèves, la lecture de la dépêche suivante de l’agence Reuters (2002) devrait permettre de lancer le débat :
LONDRES (Reuters) – Le ton est monté entre plusieurs parlementaires britanniques au sujet de la localisation du château du roi Arthur, Camelot, chacun affirmant que la cour du roi légendaire se trouvait dans sa circonscription. 
La dispute a été déclenchée par le projet du cinéaste Steven Spielberg de produire une mini-série télévisée sur le monarque. 
“J’ai lu avec intérêt les histoires exagérées et fausses parues au sujet d’Arthur”, a déclaré Martyn Jones, député de Clywd South, dans le Pays de Galles, devant la Chambre des Communes. 
“J’ai donc décidé de mettre les choses au clair en réfutant ces prétentions spécieuses. Arthur était lié à la Vallée de Llangollen – c’est aussi simple que cela”, a-t-il ajouté. 
David Heath, député de Somerton et Frome, dans le sud-ouest de l’Angleterre, a quant à lui insisté sur les liens supposés du roi à sa circonscription, ajoutant que le Somerset serait “un endroit idéal pour tourner un film”. 
Afin de ne pas être en reste, Robert Key, représentant de Salisbury, dans le sud de l’Angleterre, “déplore toute tentative de réécrire l’histoire”. Arthur serait, bien entendu, lié à la région du Wessex, où se trouve Salisbury… 
Il n’y aucune preuve définitive que le roi Arthur était anglais, ou même qu’il soit un véritable personnage historique. Spielberg pourrait d’ailleurs décider de faire des économies de transport… et de tourner la série aux Etats-Unis.
Source de l’info : FunnyNews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.