Guide 2010: l'année de la maîtrise de sa vie numérique

En ce début 2010, plutôt que de bonnes résolutions, je me propose de m’attarder sur quelques tendances, opinions, réflexions relatives à l’emploi des média et technologies en milieu scolaire. A vous ensuite de trier, de vous faire un avis et/ou de prolonger.


Tristan Nitot (Google et Facebook dans le collimateur du public – Standblog) fait écho ce jour à divers articles parus ces derniers jours:

On peut encore y ajouter cette histoire troublante survenue juste avant Noël ():

«Tout débuta un soir de décembre 2009, pour être précis le mardi 15 décembre. Je finissais de rien faire devant un épisode « legendary » de How I Met Your Mother quand mon nouveau téléphone, un HTC Magic powored Android, m’interrompu avec un message d’erreur. Ce dernier me signifiait la perte de connexion avec le compte Google.»

Cette année le père noël était un pirate « Géographie 2.0

C’est le début d’un piratage peu commun aux conséquences redoutables.
Pour en revenir au billet de Tristan Nitot, celui-ci en tire trois constats

  1. «les utilisateurs de ces services commencent à comprendre comment sont financés services d’apparence gratuite, à savoir grâce au profilage de chacun et à sa monétisation par publicité ciblée» ;
  2. «la question essentielle du respect la vie privée commence (enfin) à percoler dans les esprits»;
  3. «les deux géants sont pris le pantalon sur les chevilles, inventant des histoires à dormir debout.»

Enfin, pour Nitot, la prédiction de John Battelle qu’en 2010, un scandale lié au non respect de la vie privée n’est pas loin de se produire amplifiée par les âneries racontées aux journalistes et au grand public par les deux géants.
Toujours est-il que ces éléments mettent en évidence l’importance

  • de la maîtrise de sa vie numérique (lifestream) ;
  • de la sauvegarde régulière de ses données numériques ;
  • et de disposer de ses propres espaces de publication et de stockages.

Il n’y a de grand méchant loup que parce que les chaperons rouges sont naïfs, crédules ou inconscients.

0 Comments

  1. Marc

    Variante : « ils sont grands uniquement parce que nous sommes à genoux ».

    Variante (encore) : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » (Einstein)

  2. Hugo

    Il y a aussi le fait qu’il y a une espèce d’hypocrisie dans une notion de vie privée qui est souvent mal comprise.

  3. ropib

    Il y a une majorité de chaperons rouges parce que les grands méchants loups se font déchirer le bide surtout. Le grand méchant loup est au final très peu efficace.

Laisser un commentaire

Pingbacks & Trackbacks

  1. histoire

  2. histoire

  3. histoire

  4. Tristan Nitot

  5. lbois

  6. witamine

  7. Martin Bouladour

  8. genma

  9. _Yupa_

  10. Skoultrek

  11. Bagolina