Quand Twitter améliore la participation des élèves et leurs résultats scolaires

Dans la vidéo suivante, le prof. R. Junco et quelques-uns de ses étudiant-e-s partagent leur avis sur l’expérience menée par cet enseignant concernant l’utilisation de twitter en classe.

Concernant cette expérience, il est à noter qu’avant celle-ci, les étudiant-e-s étaient certes familiers avec Facebook, mais aucun d’entre eux n’utilisaient Twitter.

Parmi les résultats de cette expérience, menée avec deux groupes soit un groupe utilisant twitter et un groupe de contrôle, il faut noter la variété des utilisations de Twitter, le sentiment des étudiant-e-s d’être plus à l’aise dans l’échange de leurs idées via Twitter qu’en classe de manière habituelle, la disparition des frontières entre les «clans» et un meilleur taux d’implication des étudiant-e-s ayant utilisés Twitter par rapport aux étudiant-e-s du groupe de contrôle ainsi qu’au final de meilleures notes académiques.

Cette expérience a donné lieu à l’article suivant :

Junco, R., Heiberger, G. and Loken, E. The effect of Twitter on college student engagement and grades. Journal of Computer Assisted Learning, doi: 10.1111/j.1365-2729.2010.00387. L’article au format PDF

On peut aussi consulter sur le site du Berkman Center for Internet and Society (Harvard University), le Professeur Junco rendre compte en 2009 des premiers résultats de son étude : Voir la video

Source de l’information : Professors Use Twitter to Increase Student Engagement and Grades | Faculty Focus.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Lyonel Kaufmann 2004-2014

Comments

  1. Cvaufrey says

    merci pour cette bonne ressource. Globalement, on note que le « filtre » de l’expression numérique dépersonnalise les prises de parole, ce qui s’avère très important pour que se mette en place l’équité dans l’expression, en remplacement des jeux de pouvoirs qui ne manquent d’apparaître dans les groupes. Un ami prof à la HEG en avait déjà fait le constat voici quelques années en utilisant le support du forum électronique à la place des prises de parole en classe : il avait des participations plus nombreuses, plus variées et plus équilibrées dans les avis.

  2. Cvaufrey says

    merci pour cette bonne ressource. Globalement, on note que le « filtre » de l’expression numérique dépersonnalise les prises de parole, ce qui s’avère très important pour que se mette en place l’équité dans l’expression, en remplacement des jeux de pouvoirs qui ne manquent d’apparaître dans les groupes. Un ami prof à la HEG en avait déjà fait le constat voici quelques années en utilisant le support du forum électronique à la place des prises de parole en classe : il avait des participations plus nombreuses, plus variées et plus équilibrées dans les avis.

Trackbacks

Laisser un commentaire