Cheval de guerre de Steven Spielberg | K-classroom

Via Scoop.ithistoire
La Première Guerre mondiale a été montrée sous l’angle du témoignage reconstitué (Verdun, d’histoire), du brûlot antimilitariste (les Sentiers de la gloire) ou de la romance (Un long dimanche de Fiançailles). Jamais encore sous celui du conte pour enfants. Elle a été décrite du point de vue des combattants de tous les camps, des blessés et autres gueules cassées (la Chambre des officiers), des femmes (la France) ou des veuves (la Vie est rien d’autres). Jamais encore à travers le regard d’un cheval ! Il fallait bien l’audace et l’ingénuité de Steven Spielberg pour parvenir à rendre crédible et passionnante l’adaptation cinématographique d’un classique de la littérature de jeunesse (Cheval de guerre de Michael Morpurgo).

Je vous invite à lire cette intéressante analyse du film par Gabriel Kleszewski, prof. d’histoire-géo, sur son blog. Elle me donne (presque?) l’envie d’aller voir ce film.
Via k-classroom.blogspot.com

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Lyonel Kaufmann 2004-2014

Laisser un commentaire