Avec Robert Fossier meurt un pan de « l’histoire économique et sociale » | Nonfiction

Robert Fossier, historien du Moyen-Âge, est mort le 25 mai 2012, dans un silence médiatique peut-être dû au week-end de la Pentecôte. La nouvelle mérite pourtant réaction : au-delà de l’émotion du petit milieu des médiévistes, c’est une génération d’historiens qui disparaît progressivement, une manière de faire de l’histoire et d’envisager le monde. Robert Fossier incarne une histoire économique et sociale du Moyen Âge poursuivie avec ténacité dans la lignée de l’Ecole des Annales, tendance Marc Bloch. Robert Fossier a contribué à rendre le Moyen Âge plus humain, plus concret et moins caricatural. Sans céder aux modes intellectuelles, il a répondu à sa manière à la « demande de Moyen Âge » de son époque.

Lire l’article : Avec Robert Fossier meurt un pan de « l’histoire économique et sociale » – Nonfiction.fr le portail des livres et des idées.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Lyonel Kaufmann 2004-2014

Laisser un commentaire