Ludification : Peut-on enseigner l’histoire avec Assassin’s Creed Unity ? | #AQUOPS

Présentation par le Café pédagogique de la démarche initiée par Julien Yenny, professeur d’histoire-géographie en collège.

« Il ne s’agit pas de légitimer le jeu mais de développer le sens critique et de sensibiliser les élèves à une consommation éclairée ». Professeur d’histoire-géographie au collège REP Léonard de Vinci de Belfort, Julien Yenny a mis la barre très haut en s’appuyant sur un jeu qui sent le souffre pour enseigner la Révolution française en 4ème.

Contrairement à la démarche présentée par Jean Desjardins à l’AQUOPS, la séquence n’est pas à proprement parler organisée autour d’une ludification. En effet, J. Yenni a extrait des séquences vidéos du jeu que les élèves doivent confronter à des documents iconographiques d’époques et à des textes. L’élève doit répondre ensuite à un questionnaire en ligne. Il s’agit pour J. Yenni d’exploiter l’intérêt des élèves et la qualité iconographique du jeu. L’idée est néanmoins présente et pourrait se prêter à une  ludification.

Source : Peut-on enseigner l’histoire avec Assassin’s Creed Unity ? | Café pédagogique.

La séquence pédagogique sur le site de l’Académie de Besançon : Raconter les temps forts de la Révolution française à partir d’Assassin’s Creed Unity.

On complétera cette approche grâce aux ressources proposées par un article d’Éduscol (Histoire et jeu vidéo: le cas de la Révolution française) sur la question de la véracité de l’interprétation historique dans un jeu vidéo et du débat entre historiens initié à la sortie de ce jeu, Assassin’s Creed Unity, consacré à la Révolution française :

  • un numéro de la Marche de l’Histoire sur France Inter fait intervenir le spécialiste de la Révolution française, Jean-Clément Martin, par ailleurs consultant sur le jeu. Le même a d’ailleurs rédigé deux billets sur son blog autour du même sujet ;
  • à l’inverse, on pourra lire les critiques adressées par l’historien Michel Biard sur le site de l’Obs, ainsi que le point de vue plus mesuré d’un troisième historien (Guillaume Mazeau) sur le site de Rue89 ;
  • Enfin, le site de France Culture propose une page riche de témoignages et d’analyses sur le lien entre histoire et jeu vidéo, avec les différences entre serious game, jeux vidéos, etc.

Source : Actualités – Histoire-géographie et éducation civique – Éduscol.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.