Revue de presse : Logiciels et applications utiles aux professeurs d’HG et leurs tutoriels

Sur le site disciplinaire histoire géographie de l’académie de Dijon, Gaëlle Charcosset propose un billet introduisant un tableau de logiciels et d’applications potentiellement utiles pour les enseignants de la matière. Cette impressionnante sélection mise à jour en mars 2013 dans sa version 2 (23 pages) est mise à disposition sous la forme d’un fichier joint au format PDF.

Logiciels et applications utiles aux professeurs d’HG et leurs tutoriels

Développement des usages des ressources numériques en classe : ce qui coince …

Cet excellent article de synthèse du magazine éducatif Ludovia est consacré à l’usage des ressources numériques en classe. Ainsi, si les offres des éditeurs de ressources et manuels numériques foisonnent et que les Conseils généraux et les établissements les achètent, leurs usages ne vont très souvent pas de pair avec le développement des ventes. Le magazine s’attache donc à identifier en quelques points les freins à leur utilisation et à leur usage en classe.

En premier lieu, Ludovia dresse le constat que les éditeurs de ressources et manuels numériques foisonnent d’offres à destination des écoles et établissement scolaires. Les deux plus gros groupements d’éditeurs tels le Kiosque Numérique de l’Education (KNE) ou le CNS EDU, diffusent sous la forme d’abonnements ou d’accès illimités des ressources numériques sur leur portail ou sur catalogue. Le site.Tv est également commercialisé via le réseau des CRDP et CDDP.

Leur faible utilisation est expliquée par le magazine en fonction de trois raisons principales :
- aucun accompagnement n’est prévu au sein de l’établissement pour développer les usages et, a contrario quand l’accompagnement est fait, l’usage se développe;
- le niveau d’équipement en matériel informatique n’est pas suffisant; quand l’usage est correct, c’est la plupart du temps quand la collectivité a fait un effort important dans l’équipement des établissement (achat et renouvellement);
- les ressources acquises par l’établissement, n’ont pas été présentées aux enseignants.

Au niveau des enseignants, le magazine souligne que l’on retrouve dans l’éducation nationale les mêmes freins que dans d’autres secteurs marchands ou non marchands. Il s’agit en premier lieu de développer les motivations des enseignants à intégrer les ressources numériques. Or, lorsque l’enseignant ressources d’un établissement a développé une dynamique à ce propos, le voilà muté, non remplacé et le soufflé retombe. Par ailleurs, le manque d’échanges et de collaboration entre collègues ajoute à la difficulté.

Au niveau de la structure scolaire, le magazine pointe sur le rythme scolaire, le temps de mise en oeuvre et le temps de la classe et constate que ceux-ci sont tout simplement inadaptés au développement des usages numériques.

Cependant, le magazine conclut sur une pointe d’optimisme et constate que, quand la ressource numérique est livrée avec la formation, les accès et qu’elle est présentée notamment avec des exemples de scenario pédagogiques, elle a toute les chances d’être utilisée.

L’article: LUDOVIA – Développement des usages des ressources numériques en classe : ce qui coince ….

Le Top 100 des outils numériques en éducation

Jane Hart du Centre for Learning and Performance Technologies (C4LPT) en Grande-Bretagne a compilé les résultats de 278 professionnels de l’enseignement du monde entier qui ont établi leur Top 10 des outils technologiques d’apprentissage de 2009. [1] La synthèse de ces résultats a permis à Jane Hart d’établir le Top 100 en 2009 des outils technologiques utilisés en la matière. De plus, ces résultats sont comparés avec les classements établis précédemment en 2007 et 2008.

D’une manière générale, j’observe le développement des logiciels en ligne (Google Docs par exemple) au détriment des logiciels traditionnels (PowerPoint ou Word) autrement dit l’informatique dans les nuages (Cloud computing: http://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique_dans_les_nuages) s’impose progressivement aussi en milieu éducatif. Les réseaux sociaux et de partage forment également la deuxième tendance forte. C’est ainsi que twitter passe de la 11e en 2008 à la première en 2009, youtube de la 18e à la 3e place.
Le classement pour les cinq premières places est le suivant dans l’ordre: twitter, delicious, youtube, google reader, google docs.

Par ailleurs, quel sera l’impact  du développement de cette informatique dans les nuages sur l’unité de lieu, de temps et d’action qu’est généralement la classe/l’établissement scolaire ? En effet, le cloud computing tend à distendre et déplacer le temps et l’espace scolaire hors des lieux traditionnels de l’enseignement. De plus, ce temps passé hors la classe augmente sans que le temps scolaire en/devant la classe tant des enseignants que des élèves ne diminue.

[1] La liste exhaustive des personnes consultées et de leur classement est consultable en ligne ici: http://c4lpt.co.uk/recommended/top10tools.html

Timetoast: concevoir sa frise chronologique 2.0

Pour commenter cette frise: http://www.timetoast.com/timelines/14188

Timetoast: concevoir sa frise chronologique 2.0

Ah! la bonne vieille frise chronologique. La voici mise à la sauce du web 2.0 avec timecoast. Ce logiciel a l’avantage d’être très simple à utiliser. Il peut facilement être mis à la disposition des élèves pour que ceux-ci réalisent leur propre frise chronologique.
Une fois créée, la frise chronologique peut facilement être intégrée à une page web ou à un article de blog (voir ci-dessous).
Parmi les autres éléments intéressants, il faut noter qu’il est possible
- de modifier la frise après publication (corrections, ajouts d’événements, etc.);
- d’annoncer la publication de la frise sur facebook ou del.icio.us notamment;
- de suivre les publications d’un compte (utilisateur, classe, groupe…) via les flux rss;
- de poster des commentaires.
La frise ainsi publiée entre dans un cycle dynamique et non figé pleinement en phase avec la philosophie du web 2.0

Deux bémols cependant:
- il ne supporte pas les accents;
- il ne propose qu’une seule manière de présenter une frise chronologique.

Pour vous donner une idée du logiciel, je vous ai concocté un premier exemple de frise chronologique:

Pour commenter cette frise: http://www.timetoast.com/timelines/14188

Et vous quels outils en ligne utilisez-vous pour faire créer par vos élèves une frise chronologique?

Cartes heuristiques et histoire (Histoire de bloguer)

Histoire de bloguer est un blog consacré à l’utilisation de cartes heuristiques (ou cartes mentales) dans l’enseignement de l’histoire, la géographie et de l’éducation civique. Juste avant la rentrée, il fait le bilan de leur utilisation en classe et via son blog. C’est une excellente introduction aux utilisations possibles des cartes heuristiques et à leur utilisation. Tour d’horizon.

Je résume les points principaux du billet que je vous encourage vivement à lire dans le détail.

Premièrement: comment peut-on utiliser les cartes heuristiques ? Dans quels cas peut-on s’en servir ?

  • la carte heuristique peut-être un résumé de cours;
  • elle peut être un exercice, une recherche individuelle ou collective;
  • elle peut être la base de construction (le canevas) d’un résumé de cours, d’une rédaction;
  • elle peut servir d’introduction à un cours ;
  • elle peut servir à la prise de notes.

Mais il n’y a de limitations à leur emploi que celles de votre imagination…

Deuxièmement: quel est l’écho du côté des élèves?

  • pour avoir l’adhésion des élèves à une nouvelle pratique pédagogique, il faut la leur expliquer;
  • le blog a suscité l’intérêt des élèves et des parents qui «y ont trouvé une source d’inspiration» alors que le blog était destiné en premier lieu à susciter l’intérêt des collègues et le partage d’expérience;
  • les cartes heuristiques ont particulièrement «profité» aux classes «jugées faibles» en facilitant leur attention et la mémorisation (dessin, couleurs);
  • elles sont profitables, selon les témoignage de plusieurs parents d’élèves, aux élèves dyslexiques.

Troisièmement, l’auteur d’Histoire de bloguer va-t-il continuer d’utiliser cet outil ? oui, par ce qu’il permet de jouer sur les savoirs et les savoir-faire.

Le billet: http://leprofdhistoire.wordpress.com/2008/08/14/bilan/

Source de l’illustration: Les débuts de l’histoire de Rome

Related Tags: , , ,

%d blogueurs aiment cette page :