Nouvelles de l'histoire

Le rêve du tombeau de Champlain | Le Devoir

En annonçant la découverte d’une fortification de 1693 dans le Vieux-Québec, la semaine dernière, le maire Régis Labeaume a lancé à la blague qu’il ne restait plus qu’à retrouver les ossements du fondateur de la ville. « Une fois qu’on aura trouvé le tombeau de Champlain, on pourra lâcher prise ! » La question se pose. Mais où se terre donc le fondateur de Québec ?

Crédit image : Photo: MNBAQ, Jean-Guy Kérouac «Étude pour l’arrivée de Samuel de Champlain à Québec», de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, 1908-1909

Le reportage de Radio-Canada sur la découverte des fortifications

D’une longueur de 20 mètres, ces fortifications étaient enfouies dans la glaise, ce qui explique leur excellent état de conservation même si elles ont 325 ans.

© radio-canada

En 1693, Québec était une toute petite ville d’environ 800 habitants, constamment menacée par les Anglais et les Iroquois. Si le cap Diamant a toujours constitué un efficace rempart naturel au sud-est, Québec était toutefois vulnérable sur son flanc ouest.

Environ 500 hommes ont contribué à la construction de la palissade. Elle est composée de pièces massives de cèdre taillées à la hache.

Une carte de l’époque où l’on distingue l’emplacement de la palissade de Beaucours Photo : Courtoisie

Référence de l’article de Radio-Canada : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1134201/decouvertes-archeologique-fortifications-1693-decouvertes-a-quebec

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.