Histoire savante

Historiographie : la démocratie athénienne

Brulé P. (1995). La cité grecque à l’époque classique. Paris: Presses Universitaires de Rennes

M.I. Finley M.I. (1975). Démocratie antique et démocratie moderne. Paris: Payot (réédition en 2003)
Présentation de l’éditeur : En quoi la démocratie athénienne nous concerne-t-elle aujourd’hui ? Telle est la question à laquelle répond ce livre remarquablement clair, qui traite dans un premier chapitre de l’apathie et de l’activisme en Grèce et dans nos sociétés ; dans un deuxième chapitre du mot fameux de Charles Wilson : « Ce qui est bon pour les États-Unis est bon pour la General Motors et vice versa » ; et dans un troisième chapitre de la liberté et du procès de Socrate.

Loraux N. (1981) L’invention d’Athènes. Paris: Payot, 1981
Mossé C. (1999)
Les institutions grecques à l’époque classique. Paris, Armand Colin, 1999
Vidal-Naquet P., Vernant J.P., Brisson E., Brisson J-P. (2000). Démocratie, citoyenneté et héritage gréco-romain. Paris: Liris

Vidal-Naquet P. (2000). Les Grecs, les historiens et la démocratie. Paris: La Découverte
Quatrième de couverture : Depuis plus de quarante ans, Pierre Vidal-Naquet a montré, à travers de nombreux ouvrages, qu’un récit historique n’est jamais univoque, mais qu’il parle par des voix multiples. De plus, la lecture de chaque récit a elle-même évolué au cours des siècles, en fonction des préoccupations idéologiques et politiques de chaque époque. […] Les articles du second ensemble concernent la réappropriation de la démocratie athénienne par les Européens au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, entre le temps des Lumières et celui des Romantiques. La Cité grecque Antique y devint un horizon politique pour les révolutionnaires français aussi bien que pour les combattants grecs qui luttaient, tel le général Macriyannis, pour libérer leur pays de l’occupation turque.

Vidal-Naquet P. (1997). Démocratie grecque vue d’ailleurs. Paris: Flammarion
Quatrième de couverture : En fait, la réflexion sur le système démocratique n’a jamais cessé d’être au coeur du travail de Pierre Vidal-Naquet. Ailleurs social : on retrouvera dans ces pages l’étude des femmes, des esclaves, des étrangers, ou d’autres exclus de la Cité, qui permet d’en comprendre le noyau central. Ailleurs temporel : la Cité grecque s’oppose à des formes politiques qui l’ont précédée et que nous lisons aujourd’hui à travers elle. Toute cité n’était pas démocrate, et Sparte, sa contemporaine, est à l’opposé d’Athènes. Enfin, de réalité vivante, la démocratie grecque est devenue représentation.

Webographie :
        ⁃        La citoyenneté athénienne et l’étude de la Révolution française : http://hist-geo.ac-rouen.fr/site/article.php3?id_article=111. Un résumé sur les différentes utilisations au travers du temps de la démocratie, d’Athènes et de Sparte jusqu’à la Révolution française.

La citoyenneté dans la Grèce antique
        ⁃        Une citoyenneté participative qui intègre et qui exclut : http://www.ping.be/~ecitoyen/texte4.html
        ⁃        L’exemple, peu représentatif de la démocratie athénienne dans la Grèce classique : http://home.scarlet.be/~ecitoyen/texte6.html

        ⁃        Hellenopedia – Le portail de la Grèce antique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Hellenopedia

        ⁃        La citoyenneté à Athènes : http://www.educnet.education.fr/musagora/citoyennete/default.htm

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.