Grandeur et décadence : A Hollywood, les chiffres romains ont perdu la bataille

Encore une raison de moins de faire apprendre les chiffre romains  à l’école ! Fini «Rocky II», place à «Expandables 2»: en quelques décennies, les chiffres arabes ont supplanté les romains dans la majorité des franchises. Même Stallone n’y trouve plus rien à redire, lui qui trouvait que les chiffres arabes faisaient «efféminés». 

Aux Etats-Unis, une génération d’enfants (ou du moins Bart Simpson qui, dans un épisode des Simpsons de 1995, trouve quel chiffre romain veut dire sept en ajoutant Rocky II et Rocky V) a appris comment lire les chiffres romains grâce à ces films.

Mais c’était il y a dix-sept ans. Désormais, les jeunes biberonnés aux suites de Spider-Man et Transformers pourraient ne jamais apprendre le style classique. Comment les chiffres romains ont-ils conquis puis perdu les faveurs d’Hollywood?

La suite dans A Hollywood, les chiffres romains ont perdu la bataille des titres | Slate.

0 thoughts on “Grandeur et décadence : A Hollywood, les chiffres romains ont perdu la bataille

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.