Henri Guillemin enseigne l’histoire sur Youtube…

3643629 image

Croire à l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole (Simone Weil)

cité par Henri Guillemin, introduction à sa série sur La Commune de Paris

Henri GUILLEMIN ? Je lui dois en grande partie ma passion pour l’histoire. Je me rappelle ainsi de sa série sur Léon Tolstoï. Et c’est une des magies d’Internet. Cet historien décédé en 1992, lointain souvenir des baby-boomers et inconnu des jeunes générations, fait un carton sur YouTube. Mises en ligne il y a juste trois ans, ses conférences atteignent des dizaines voire des centaines de milliers de vues, soit plus de quatre millions de vues pour ses quatre principales chaînes. Rue89 consacre un article à ce phénomène.

En introduction de ce premier épisode sur la Commune de Paris et en s’appuyant sur Victor Hugo, Henri Guillemin prend position sur sa philosophie de l’histoire et la Commune :

« L’objectivité, dont on parle toujours en histoire, ce n’est pas possible. Pourquoi, parce que c’est considérer les faits comme des objets. Comment voulez-vous que l’on considère comme des objets une histoire humaine ? […] L’impassibilité est impossible devant une histoire comme celle la Commune qui est une histoire affreuse, une histoire atroce. Mais si l’impassibilité est impossible, la loyauté est le premier devoir. C’est ce que je vais essayer de faire une histoire véridique, vous dire la vérité, ne pas vous cacher ce qui peut me gêner dans cette histoire qui n’est pas toujours belle en m’appliquant à être honnête.»

Loin des manuels scolaires sans narrateur et sans prise de position apparente, le style Henri Guillemin, perceptible dans cet extrait, contient l’affirmation d’un point de vue, d’un «je». C’est aussi un vocabulaire qui s’éloigne à espace régulier de la neutralité et d’un vocabulaire académique («ce Bonaparte, Napoléon, va tourner mal», «ben ça, c’est un régime sérieux !»).

Henri Guillemin intime

Hier, à la Télévision Suisse romande, Henri Guillemin, assis à sa table de travail, m’hypnotisait, avec comme seuls accessoires ses lunettes et sa plume qu’il pointe en direction du téléspectateur lorsque ses mains s’agitent.

« Même devant la mort, deux et deux font toujours quatre » (Léon Tolstoï, cité par Guillemin)

Aujourd’hui, dans son costume sombre, ce même Henri Guillemin enseigne à nouveau l’histoire, mais sur YouTube. Il y retrouve une nouvelle jeunesse et un nouveau public. Cela ne peut que me réjouir. Tout à la fois de ce retour au premier plan de ce «père spirituel historique» qu’il fut me concernant et de ce succès de l’histoire sur l’Internet.

Avec le soutien de la Fonsart, de Memoriav, de la Fondation Hans Wilsdorf et de la Loterie Romande, la Télévision suisse romande a mis en ligne sur son site internet l’ensemble de ces émissions (http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/ ou http://gillemin.blogspot.ch) que l’on retrouve également sur YouTube.

Pour Rue89 :

Sa popularité actuelle semble également tenir de sa vision populaire de l’Histoire. Sa défense inconditionnelle de la « cariatide » (le peuple prolétarien selon Victor Hugo) face aux traîtrises d’une certaine bourgeoisie et du « grand affairisme » trouve rapidement un écho sur l’espace contestataire d’Internet, dans un contexte de désenchantement politique et de grondes sociales.
Son plus grand succès en ligne est d’ailleurs son Robespierre et la Révolution française. Loin de l’image répandue du « tyran sanguinaire », Guillemin dresse un portrait à contre-courant d’un « Incorruptible » qui, en 1792, instaure pour la première fois le suffrage universel (seulement censitaire après 1789), abolit l’esclavage (rétabli sitôt après sa mort), interdit les guerres d’agression et la spéculation sur les matières premières (« l’agiotage »), essayant même d’enrayer la « Terreur », qu’on lui a longtemps attribué.
Guillemin n’hésite pas à « déconstruire » plusieurs grands personnages  historiques […]

La longueur de ses émissions, loin du format calibré actuel, ne rebute ainsi pas les internautes. Ceux-ci n’hésitent pas à arrêter et à reprendre à toute heure le visionnage. Faites-en l’expérience, vous ne serez pas déçu.

Mise à jour (17.11.2016)

Voici un à la fois un intéressant article et une vidéo à voir analysant le travail et les émissions d’Henri Guillemin :

One thought on “Henri Guillemin enseigne l’histoire sur Youtube…

  1. Pingback: Histoire sur Youtube, histoire sur le net – histoire lyonel kaufmann.ch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.