« Isabella Bird, femme exploratrice » : une immersion enjouée dans le Japon du XIXe siècle

Les lettres que l’aventurière britannique Isabella Bird (1831-1904) a envoyées à sa sœur lors de sa découverte du Japon ont servi de base à ce manga tout public.

« Isabella Bird ». © TAIGA SASSA

« J’ai l’impression d’avoir posé le pied sur une autre planète ! » Si cette assertion est souvent prononcée, aujourd’hui, par les touristes occidentaux visitant le Japon, elle était certainement encore plus vraie dans la bouche d’Isabella Bird, exploratrice britannique du XIXe siècle. Une époque où l’archipel restait une terre largement méconnue dans notre partie du monde.

Sorti jeudi 12 octobre chez Ki-oon, Isabella Bird, femme exploratrice retrace le périple de cette femme exceptionnelle au Japon, en s’appuyant sur les lettres qu’elle envoyait alors à sa sœur Henrietta. Un voyage dans le temps et dans l’espace, riche en découvertes de toutes sortes : les coutumes et les comportements, les traditions, les objets, les coiffures, les cérémonies ou encore les chambres qu’occupe, nuit après nuit, la jeune exploratrice britannique dans des établissements si différents.

Isabella Bird, femme exploratrice, Taiga Sassa, éditions Ki-oon, 208 pages, 7,90 euros.

Lire l’article : « Isabella Bird, femme exploratrice » : une immersion enjouée dans le Japon du XIXe siècle | Le Monde

Lyonel Kaufmann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :