Nouvelles de l'histoire

Cent après… Eugène Burnand aux Invalides

Le peintre franco-suisse des poilus de 14-18 est exposé aux Invalides à Paris. Au coté de l’artiste urbain C215.

Connu dans nos contrées et de générations d’écoliers pour son tableau de la fuite de Charles Le Téméraire lors de la bataille de Grandson

Eugène Burnand. La fuite de Charles-le-Téméraire (1895). © Musée Eugène Burnand. Moudon
Eugène Burnand. La fuite de Charles-le-Téméraire (1895). © Musée Eugène Burnand. Moudon

ou pour ses scènes alpestres ou rurales gigantesques

Eugène Burnand. Le taureau dans les Alpes (1884). © Musée Eugène Burnand, Moudon
Eugène Burnand. Le taureau dans les Alpes (1884). © Musée Eugène Burnand, Moudon

Eugène Burnand a également réalisé une série impressionnante de portrait des combattants de la Première Guerre mondiale.

Le Musée des Invalides à Paris propose jusqu’au 31 janvier 2019 une exposition intitulée Cent après en mettant en parallèle les tableaux de Burnand et les travaux de l’artiste urbain C215.

« Comment peindre aujourd’hui les combattants de la Grande Guerre? Comment dire, un siècle plus tard, les douleurs de ce conflit que l’on surnomma bien à tort la «der des ders» dans l’entre-deux-guerres? L’exposition Cent ans après… exposées en clichés grand format dans les douves des Invalides, à Paris, apporte une réponse audacieuse. A travers un face-à-face inédit entre un artiste français d’aujourd’hui, Christian Guémy alias C215, et le peintre suisse des poilus Eugène Burnand, dont les portraits des vétérans des tranchées sont d’ordinaire exposés, dans la capitale française, dans les collections permanentes du Musée de la Légion d’honneur sur les bords de la Seine.»

—A lire l’article du Temps sur cette exposition : https://www.letemps.ch/culture/cent-ans-apres-eugene-burnand-aux-invalides

Crédit image d’en-tête : Tirailleur marocain d’Ouled Zigiane (Atlas). | Eugène Burnand / Musée de la Légion d´honneur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.