L’avenir radieux du Blended Learning… sous conditions | elearning letter

Depuis ce week-end, l’enseignement à distance occupe très largement les esprits des enseignant.es et professeur.es de tout degré. A ce propos, aujourd’hui, le terme de Blended Learning est régulièrement utilisé. Derrière ce terme nouveau, il y a une réalité bien plus ancienne que met en évidence Jean-Michel Pauline (Directeur Général, Babylon.fr) . Cependant les technologies numériques lui permettent d’évoluer en permanence… pour le meilleur si la pédagogie reste au cœur de la formation ! Jean-Michel Pauline rappelle également quelques principes de base d’un enseignement à distance. Extrait. Bonne lecture et courage.

Le Blended Learning, ce n’est pas une révolution…

Jean-Michel Pauline : En effet, il serait grand temps de désacraliser le vocabulaire, car le blended learning n’a rien de nouveau ! N’importe quel formateur digne de ce nom – je ne parle pas du formateur Powerpoint évidemment – l’a toujours pratiqué dans ses cours en salle : apports de connaissance, cas concrets, travaux de groupe, jeux de rôle…

Traçabilité, pédagogie suffisent-elles ?

Jean-Michel Pauline : Non, il y faut aussi l’attrait graphique des modules à distance : le défilement de fichiers Word soutenus par une voix off de synthèse et illustrés par des images tirés d’un catalogue “Merlin l’Enchanteur”, c’est du passé ! […]

Une autre condition, c’est celle de la souplesse qu’il est nécessaire d’avoir sur les durées de formation en fonction des modalités : 45 minutes pour un module ou un webinaire, 10 minutes pour une brique élémentaire d’acquisition ou de révision, une journée pour une phase de mise en application des savoirs : toutes les options sont possibles, car c’est la pédagogie et la prise en compte du travail quotidien de l’apprenant qui doivent dicter le choix de la solution. Aucune étude scientifique n’autorise à prononcer un oukase sur telle ou telle durée. La seule donnée à retenir étant que l’attention baisse au bout de 10 minutes, il faut mettre l’alternance des modalités au cœur de la pédagogie, même, et a fortiori, lorsque la formation se joue 100% à distance !

Source : L’avenir radieux du Blended Learning… sous conditions | elearning letter

Crédit photo : Photo de Markus Spiske sur Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :