01. Fondements théoriques

Recoupant mes préoccupations relatives à la pédagogie active dans le domaine de l’enseignement de l’histoire, les articles rédigés trouvent leur fondement à partir des trois bases théoriques suivantes :

1 Les élèves/étudiant-e-s apprennent mieux par les intelligences multiples.
Référence à la théorie d’Howard Gardner qui met en évidence les sept intelligences suivantes :

• Verbale-linguistique
• Logico-mathématique
• Visuelle-Spatiale
• Corporelle Kinesthésique
• Musicale-rhythmique
• Interpersonnelle
• Intrapersonnelle

À noter que, dans une situation d’apprentissage donnée, il y a au moins deux intelligences mises en œuvre.
Pour une bibliographie sur les intelligences multiples :
Pédagogie du cerveau global – Bibliographie
Sur les intelligences multiples, on consultera en ligne :
http://mieux.apprendre.free.fr/intel_multiples.html
http://recit.csdm.qc.ca/prescolaire/ressources/intelligences_et_tic/definitions.html
Sur Howard Gardner :
http://www.construire.ch/SOMMAIRE/9919/19entret.htm

2 Le travail coopératif augmente les gains d’apprentissage.
On pourra faire référence notamment aux travaux d’Elizabeth Cohen. Un de ses ouvrages, relatif au travail de groupe, est en français.
Il s’agit de
• Elizabeth G. Cohen, Le travail de groupe : stratégies d’enseignement pour la classe hétérogène, Montréal : Ed. de la Chenelière, 1995
Pour d’autres références bibliographiques :
http://www.unites.uqam.ca/Gctic/fiches/fiche14.htm

En outre, une des finalités de l’enseignement de l’histoire consiste à apprendre aux élèves/étudiantEs à vivre ensemble et à s’insérer dans la société. Dès lors, il paraît évident que l’acquisition de compétences sociales coopératives doit être au coeur du cours d’histoire. On ne peut apprendre et s’insérer dans la société dans des cours favorisant uniquement une forme d’autisme scolaire et où seule la parole du maître serait audible !

3 Tous les élèves peuvent apprendre au travers d’un curriculum spiralaire.

C’est les travaux de Jerome Bruner qui sont alors convoqués. Pour celui-ci, tous les élèves peuvent apprendre dans la mesure où l’enseignant leur montre comment penser et découvrir le savoir par eux-mêmes. Les élèves peuvent apprendre progressivement les concepts les plus difficiles par le biais d’un processus d’apprentissage progressif (par palier).
Un des ouvrages de références de Bruner et en français :

• Jerome Bruner, L’éducation, entrée dans la culture : les problèmes de l’école à la lumière de la psychologie culturelle, Paris : Retz, 1996

Pour d’autres renseignements, on consultera la page suivante :
http://tip.psychology.org/bruner.html »
http://www.infed.org/thinkers/bruner.htm

Ces principes de base sont également à la base du projet du Teachers’ Curriculum Institute.

© Lyonel Kaufmann 2004

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :