08. Cahier d'élève interactif

Beaucoup de cahiers d’élèves/étudiantEs d’inintéressants dépôts d’informations recueillies de manière peu inspirée, décontextualisées et pauvres en compréhension d’idées. Le cahier d’élève interactif vise, au contraire, à fournir à l’élève un recueil d’informations engageant ce dernier dans la compréhension de l’histoire. Au moment où les élèves/étudiantEs découvrent de nouvelles idées, ils/elles utilisent différentes manières d’écrire et des techniques graphiques innovantes pour les enregistrer et procéder à leur formulation.

Les élèves/étudiantEs se servent des outils du raisonnement critique pour organiser l’information et considérer les questions historiques avec comme objectif de développer une pensée créative et indépendante. Dans leur cahier interactif, les élèves/étudiantEs souligneront en couleur les idées-clés, construiront des diagrammes de Venn pour mettre en évidence les relations d’un phénomène, d’une situation historique, des caricatures, des BD ébauchés montreront personnages et événements, des frises chronologiques créatives illustreront une chronologie, différentes flèches construiront des liens de causalité. Par ces différents biais, les élèves développeront leur intelligence visuelle et spatiale et seront souvent plus motivés et parviendront à exprimer des concepts complexes.

1 S’assurer que les élèves disposent du matériel approprié. A cet effet, les élèves/étudiantEs devront disposer au quotidien du matériel suivant :

• un cahier spiralaire d’une centaine de pages au moins,
• un stylo,
• un feutre effaceur,
• deux feutres de différentes couleurs,
• deux surligneurs de différentes couleurs,
• une trousse recueillant ce matériel.

2 Les élèves/étudiant-es- prendront les notes de classe/cours sur la partie droite de leur cahier de notes.

Cette partie sera constituée de notes de cours, notes de discussion et de notes de lecture. Typiquement toutes les informations pouvant déboucher sur une évaluation sommative figureront sur cette face. Cette partie pourra aussi comprendre des schémas graphiques de synthèse et tout autre matériel de ce type. L’enseignantE s’assurera de varier les modes d’implications et de restitutions d’informations collectées afin de faciliter la compréhension des élèves.

3 La partie gauche du cahier s’attachera à développer la créativité et le processus d’appropriation de la matière par les élèves.

C’est l’espace des nouvelles idées, du matériel choisi par les élèves (poèmes, sources, illustrations, graphiques, diagrammes, caricatures, etc.). Les élèves/étudiantEs y déposeront leurs opinions, leurs sentiments et leurs divergences. Ils/elles élaboreront leurs propres questions. Elles/ils fixeront ce qu’ils ont appris et se projetteront sur ce qu’ils auront à apprendre et comment. Il s’agira notamment pour l’élève/étudiantE d’une remise en forme personnelle de la partie droite de son cahier.
La partie gauche doit permettre aux élèves de relier la séance du jour à un processus et à un contexte historique et d’apprentissage plus large. On y trouvera des lectures plus personnelles et individuelles. Les éléments qui y figureront ne signifient pas que les élèves/étudiantEs maîtrisent cette information, ils devront être mis en activité et en action avant de l’intégrer.

Copyright 2000-2004 Teachers’ Curriculum Institute. All rights reserved. History Alive! is a registered trademark of Teachers’ Curriculum Institute. Traduction et adaptation Lyonel Kaufmann.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :