Plus question de critiquer l'histoire officielle en Floride

Extrait du Los Angeles Times, traduit par le Courrier International :

” Les professeurs devront enseigner l’histoire authentique des Etats-Unis et ne devront pas suivre les théories révisionnistes ou postmodernistes sur la relativité de la vérité historique “, affirme la loi sur l’éducation de l’Etat de Floride que vient de signer le gouverneur Jeb Bush. ” L’histoire américaine devra être considérée comme factuelle, et non comme une construction “.

Mais, ironiquement, cette loi de la Floride est elle-même révisionniste.
Loin d’être une invention des hippies des années 1960, le concept d’interprétation a été au centre des préoccupations des historiens dès les années 1920. Certes, auparavant, certains d’entre eux croyaient pouvoir rendre compte du passé de façon strictement factuelle et objective. Mais, pendant l’entre-deux-guerres, la plupart d’entre eux avaient renoncé à ce que l’historien Charles Beard appelait un “noble rêve”, les universitaires ayant pris conscience que le choix des faits était en lui-même un acte d’interprétation “.

Source : http://clioweb.free.fr/presse/floride.doc (mise en ligne provisoire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :