14-18 en Bande dessinée : sélection de ressources

Voici une sélection de références en rapport avec la Première Guerre mondiale au travers de la Bande Dessinnée.

La bande annonce de la bande dessinée “Putain de Guerre “ de Tardi en deux volumes sur la première guerre mondiale.

la première guerre mondiale dans la bande dessinée – Le site de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image

La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image nous propose une sélection d’album ou de séries considérées comme incontournables en rapport avec la Première Guerre mondiale. Vous trouverez également dans ce dossier des références documentaires et des outils pédagogiques.

Outre l’inévitable Tardi, on trouvera la BD «Paroles de poilus dans laquelle 15 dessinateurs proposent leur version iconographique des témoignages issus de Paroles de poilus.

Concernant les ressources documentaires concernant la Bande Dessinnée et 14-18, deux ouvrages seront utiles à l’enseignants :

  1. 14-18 dans la bande dessinée, Images de la Grande Guerre, de Forton à Tardi, de Bruno Denéchère, Luc Révillon. Éditions Cheminements, collection « la bulle au carré », 167 pp. Vous pourrez lire le compte-rendu de cet ouvrage par les Clionautes :  http://www.clionautes.org/spip.php?article2221
  2. La Grande guerre dans la bande dessinée : de 1914 à aujourd’hui / dirigé par Vincent Marie. – Milan (Italie) : 5 Continents éditions ; Péronne : Historial de la Grande Guerre, 2009. Le compte-rendu de cet ouvrage par Bénédicte Tratnjek sur hypotheses.org : Un livre : La Grande Guerre dans la bande dessinée (14.07.2013)

Enfin, signalons la parution prochaine de Metropolis, la BD uchronique où la Grande Guerre n’a pas eu lieu

La première sensation de la prochaine année semble nous arriver tout droit de chez Delcourt et du cerveau tarabiscoté de Serge Lehman. Ca s’appelle Metropolis et ça sort le 8 janvier.


Metropolis est un thriller basé sur une uchronie, celle d’une Europe qui n’aurait pas connu la Grande Guerre, celle où se dresse Metropolis la capitale politique dans laquelle la Belle Époque n’a jamais pris fin. Mais dans laquelle rôde un tueur imprenable.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :