Pétition : Les archives Gosteli sur l’histoire du mouvement féministe suisse doivent continuer à exister !

Les archives Gosteli sont devenu un lieu central de documentation et de recherche sur l’histoire des femmes et du genre en Suisse. Un grand nombre de thèses en histoire, de recherches en études genre et de biographies sont basées sur les sources de la fondation Gosteli. Beaucoup de ces livres ont suscité un grand intérêt social et scientifique. De nombreuses étudiantes et étudiants de toutes les universités suisses utilisent ces archives pour leurs travaux.

C’est en grande partie grâce à Marthe Gosteli (1917-2017) que ces recherches ont été rendues possibles. Elle a non seulement fondé ces archives mais aussi assuré substantiellement leur financement. La fondation ne peut toutefois plus assumer qu’à court terme le financement des archives. Le Conseil suisse de la science examine actuellement si et comment la Confédération doit contribuer au financement des archives dans le cadre du Message FRI 2021-24. La décision sera ensuite prise par le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

En tant que chercheuses et chercheurs, personnes intéressées par l’histoire des femmes et du genre et par les études genre, nous demandons à la Confédération d’assurer le financement et le développement des archives sur l’histoire du mouvement des femmes en Suisse, et de permettre leur maintien à leur emplacement à Worblaufen.

1. Les archives, la bibliothèque et les inventaires numériques des fonds mis à disposition constituent le fondement de futures recherches sur l’histoire des femmes suisses. Les archives Gosteli comprennent des fonds qui ne sont pas accessibles dans d’autres archives. Elles sont ainsi essentielles et, en termes de politique démocratique, indispensables pour la recherche sur l’histoire des femmes en Suisse.

2. Les archives doivent rester à Worblaufen. Le lieu est symbolique de la longue exclusion des femmes suisses des institutions étatiques. Ecartées des archives officielles, les femmes elles-mêmes ont pris en main cette tâche. Les archives Gosteli sont donc un symbole de l’histoire spécifique des femmes en Suisse. En outre, la conservation de la fondation et des archives sur le site actuel garantit que les précieuses collections seront intégralement préservées et accessibles aux chercheurs et chercheuses à tout moment. Enfin, les locaux de la Fondation Gosteli offrent une opportunité unique de mise en réseau et d’échange entre chercheuses et chercheurs.

Les signataires :
Dr Fabienne Amlinger, Interdisziplinäres Zentrum für Geschlechterforschung, Université de Berne
Dr Francesca Falk, Département d’Histoire, Université de Berne
Dr Sonja Matter, Département d’Histoire, Université de Berne
Dr Pauline Milani, Département d’Histoire contemporaine, Université de Fribourg
Dr Tanja Rietmann, Interdisziplinäres Zentrum für Geschlechterforschung, Université de Berne

Pour signer la pétition : act.campax.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :