Facebook, nocif pour les ados ? | Sciences humaines

« Les parents des jeunes adolescents sans problèmes n’ont pas à s’inquiéter de l’influence des sites sociaux En revanche, prévient-elle, ces sites ne compensent pas la solitude ou les difficultés relationnelles, et renforcent les penchants morbides des adolescents « à problèmes ».

Propos de Amori Yee Mikami, professeure de psychologie à l’université de Virginie, qui a comparé, avec son équipe, la vie relationnelle de 92 adolescents dans le monde « réel » et dans celui de leurs réseaux sociaux.

L’étude: Amori Yee Mikami et al. (2010). Adolescent Peer Relationships and Behavior Problems Predict Young Adults’ Communication on Social Networking Websites. Developmental Psychology, 46 (1)

via Facebook, nocif pour les ados ? (Sciences humaines)

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :