Ivanhoé, le film : retour sur un chef-d’oeuvre – Histoire & Images Médiévales

Le film Ivanhoé de Richard Thorpe (1952), reste, à l’instar des Aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz (1938) un grand spectacle à regarder en famille et une œuvre hollywoodienne qui offre une vision assez kitsch du Moyen Âge. A l’interview pour Histoire & Images Médiévales, Yohann Chanoir, doctorant à l’EHESS et spécialiste du cinéma médiévaliste, explique en quoi ce long-métrage est plus complexe qu’il n’y paraît et de quelle manière aucun film n’échappe à son époque de réalisation. Morceau choisi sur le contexte politique américain du début des années 1950 avec la création de l’Etat d’Israël et le Maccarthysme.

HIM : Le film semble aussi être marqué par le contexte politique américain du début des années 50.
YC : Aucun film sur le Moyen Âge n’échappe à son époque. Le Moyen Âge est plastique, au sens où il se prête à toutes les instrumentalisations. Ivanhoé évoque, non seulement la création de l’État d’Israël, mais aussi le Maccarthysme avec la scène du procès de Rebecca.

IMAGE 3 : Ivanhoé (1952). Le procès de Rebecca, une allusion au maccarthysme.
Ivanhoé (1952). Le procès de Rebecca, une allusion au maccarthysme.

Or, Robert Taylor, proche de Ronald Reagan situé à l’aile droite du parti républicain, avait témoigné à charge contre le péril communiste menaçant Hollywood. Le patron de la MGM, lui, avait refusé, de témoigner. Une des scénaristes Marguerite Roberts, a vu son nom retirer du générique, pour avoir refusé de témoigner devant l’HCUA (Commission de la Chambre sur les activités non-américaines. Ndr). Cette fracture au sein de l’équipe du film explique sans doute la tension de cette scène, dont l’enjeu dépasse nettement le sort de Rebecca. Elle dénonce le détournement de la justice, l’emploi de bouc-émissaire mais aussi la palinodie du peuple (rassemblé au fond de la grand-salle). L’allusion est donc extrêmement forte, claire et percutante. Le Maccarthysme n’a pas tué la capacité d’Hollywood à s’inscrire dans un contexte politique. Ivanhoé, en ce sens, est le digne héritier de Robin des Bois (Les Aventures de Robin des Bois, 1938), exaltation de la démocratie américaine et du New Deal. Les films sur cette période continuent ensuite, et jusqu’à aujourd’hui, d’être placés dans le régime d’historicité de leur société. Black Death (2010) évoque notamment les dangers du fondamentalisme religieux. À chaque fois, au cinéma, le Moyen Âge nous précède.

Source : Ivanhoé, le film : retour sur un chef-d’oeuvre – Histoire & Images Médiévales

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.