Guide 2010: Les obstacles au développement du numérique à l’école

En ce début 2010, plutôt que de bonnes résolutions, je me propose de m’attarder sur quelques tendances, opinions, réflexions relatives à l’emploi des média et technologies en milieu scolaire. A vous ensuite de trier, de vous faire un avis et/ou de prolonger.



Dans cet article fondamental relativement au contexte de l’utilisation des technologies à l’école, Pierre Frackowiak, co-auteur notamment en 208 avec Philippe Meirieu de l’ouvrage «L’éducation peut-elle être encore au coeur d’un projet de société» (Editions de l’Aube), identifie quatre obstacles (au moins) sur le chemin d’un réel usage pédagogique des TIC:

  1. Le modèle pédagogique dominant
  2. On ignore complètement les pratiques des jeunes
  3. On ne se pose pas la question du développement exponentiel des savoirs de l’humanité
  4. On ne prend pas en considération le rôle possible des autres acteurs de l’éducation

Pour lui, après analyser sérieusement ces obstacles, il en tire deux enseignements majeurs:

  1. on mesure à quel point l’ambition d’un développement des TIC à l’école ne peut avoir de sens et d’efficacité que si elle est inscrite dans un grand projet éducatif moderne, neuf, démocratique, lui-même inscrit dans un projet de société
  2. Pour faire du bled, du b-a ba, des exercices d’application, un cours classique… on n’a pas besoin d’un ordinateur, d’un coûteux tableau interactif, d’une formation aux technologies nouvelles. Comme on n’a pas eu besoin de la télévision et de la radio. Une bonne ardoise, une craie, un chiffon peuvent encore faire l’affaire. Les anciens savent que ça va même plus vite que l’ordinateur !

L’article complet de Pierre Frackowiak:  frackowiak – An@é.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :