DidactiqueHistoire activeMédias et technologiesOutils enseignement

Scénario de ludification : Games of Thrones et le monde médiéval (2) | #AQUOPS

Dans un précédent billet, je vous présentais l’atelier « La ludification : scénarios et défis pour votre cours ! » suivi dans le cadre du 33e colloque de l’AQUOPS à Québec. Je concluais cet article en indiquant que, personnellement, j’avais choisi de travailler à partir de « Game of Thrones » avec l’objectif de mélanger l’univers de cette série à celui du monde médiéval. Après une première partie consacrée à l’élaboration de ce scénario, cet article vous propose trois premiers niveaux sur la base de «Game of Thrones. Au même moment débute la diffusion de la 5e saison télévisuelle de cette série…

Après ma participation à l’atelier « La ludification : scénarios et défis pour votre cours ! » de Jean Desjardins, Anne-Marie et Michelle , j’ai retenu que cette stratégie pédagogique  «recourt aux dynamiques des jeux et puise un thème dans la culture populaire, l’actualité ou encore à la culture de votre matière pour scénariser vos activités d’apprentissage » et qu’ «une des stratégies de base de ce mouvement est de récompenser les joueurs qui accomplissent des tâches désirées». Il me faut concevoir l’activité en niveaux de jeu et prévoir des quêtes ou un chef d’oeuvre à réaliser et des récompenses pour mes élèves lorsque ceux-ci franchissent une étape du jeu (niveau).

Ensuite, une fois mon choix porté sur la série Games of Thrones, j’indiquais dans un premier billet consacré à cette thématique que j’avais choisi de travailler à partir de « Game of Thrones » avec l’objectif de mélanger l’univers de cette série à celui du monde médiéval. Mon objectif consiste «à replacer différents éléments permettant de faire interagir l’univers de la série avec celui du monde médiéval, voire de notre société actuelle». Il s’agit au-travers de ces activités de dépasser leur côté ludique, ainsi que l’univers de la série, pour permettre aux élèves d’améliorer leur compréhension du Moyen-Âge et de leur en présenter une autre vision.

Ces éléments remis en perspective, j’ai l’impression que mon travail va avant tout me permettre de mieux connaître l’univers du jeu (ludification) et des stratégies à mettre en place pour en comprendre leur fonctionnement ! J’ai néanmoins ébauché 3 premiers niveaux possible à ce scénario. Dans le cadre d’une séquence d’enseignement, il serait possible de ne traiter que l’un ou l’autre de ces niveaux comme il serait également possible d’en ajouter d’autres.

Moteur !

Game of Thrones Possible Logo

Niveau 1 : L’univers de Games of Thrones

Ce premier niveau doit me servir d’introduction à ma ludification et doit me permettre de cartographier également les connaissances des élèves relativement à la série.

La mise en situation est effectuée avec une vidéo du générique de la série. Celui-ci présente l’espace géographique où se déroule l’intrigue :

Début du jeu :

Nous sommes à WesterosRobert Baratheon, roi des Sept Couronnes, vient de mourir, et les grandes maisons nobles du royaume vont s’affronter pour le trône de fer et le titre de nouveau souverain. Tu seras un des représentants de ces grandes maisons nobles du royaume. Au travers de nombreux défis que tu devras traverser et résoudre, grâces aux points de pouvoir obtenus, tu pourras contrôler Westeros et monter sur le Trône de fer. Si tu es particulièrement habile, tu peux également obtenir une place à la Cour du Roi. Cette carte représente la qualité de ton travail. A chaque niveau, les quatre premiers joueurs reçoivent un Fief.

La première mission de l’élève à la suite de ce visionnement : «Je dois faire la preuve de connaissances sur la série pour passer au second niveau et devenir un explorateur du moyen-âge en répondant à un quizz».

Quizz sur Game of Thrones :

Au terme de ce niveau, le Trône de fer est attribué à un joueur par l’enseignant. Les quatre premiers reçoivent leur premier badge de Fief (credly). A l’issue de cette première étape, le détenteur du trône de fer reçoit 40 points, le deuxième joueur 20 points, le troisième joueur 10 points et le quatrième 5 points.

Avant de passer au deuxième niveau, les joueurs rédigent une question quizz supplémentaire pour le jeu. La classe choisit les trois questions les plus intéressantes (il n’est pas possible de voter pour sa propre question). Leurs rédacteurs reçoivent un badge Cour du Roi et 5 points.

Niveau 2 : Choisir mon personnage pour mener ma quête historique

Ce deuxième niveau doit permettre à l’élève d’endosser son rôle d’enquêteur en prenant un avatar correspondant à un personnage de la série. Il génèrera un Meme de son personnage pour valider son choix.

Dans un deuxième temps, il comparera le personnage choisi de la série avec les personnages archétypiques de la littérature médiévale (.

Deuxième mission : « Je choisis dans la galerie ci-dessous le personnage de la série «Games of Thrones» qui sera mon avatar dans ma quête. Je crée une carte de mon personnage à l’aide de http://memegenerator.net/ (Générateur de Même). Pour comprendre ce qu’est un même, je consulte une sélection de Meme basé sur la série : http://www.tumblr.com/tagged/game-of-thrones-meme».

Une sélection possible de personnages de Games of Thrones :

personnages_game_of_thrones

Présentation de ces personnages de la série : http://fr.game-of-thrones.wikia.com/wiki/Wiki_Game_of_Thrones_(le_trône_de_fer). En anglais : http://gameofthrones.wikia.com/wiki/Game_of_Thrones_Wiki

Troisième mission : « Maintenant que j’ai choisi mon avatar, je me plonge dans la littérature médiévale et je lui attribue les caractéristiques correspondant aux héros de cette époque. Pour ce faire, je me rends à la page suivante qui les présente. Je présente ensuite mon personnage sur le Padlet de la mission (autres possibilités : un Google Documents, …). Pour le présenter, je colle l’image de mon avatar et j’écris une phrase sous la forme suivante : ” mon personnage xxxx correspond à xxxx dans le monde arthurien parce que …”.»

Remarque : il est possible que le personnage choisi ne corresponde à aucun archétype médiéval. Il s’agira à l’élève de le justifier le cas échéant.

Sites sur la littérature et les personnages médiévaux :

Les sept catégories de Propp de personnages abstraits :
  1. l’Agresseur ou le méchant : qui produit le méfait ;
  2. le Donateur : qui confie l’auxiliaire magique (symbolique ou matériel) ;
  3. l’Auxiliaire : qui peut être universel et accomplit toutes les fonctions (cheval) ; partiel, qui accomplit plusieurs fonctions (la fée, le génie du conte oriental, l’anneau magique) ; spécifique, qui accomplit une seule fonction (l’épée, le violon qui joue tout seul, etc.)
  4. la Princesse ou son Père (l’Objet de la quête) : qui mobilise le héros ;
  5. le Mandateur : qui mandate le héros et désigne l’objet de la quête ;
  6. le Héros (ou l’héroïne) ;
  7. le Faux Héros : quelqu’un qui fait valoir des prétentions mensongères à la victoire (il essaie de se faire passer pour le héros, alors que celui-ci n’est pas encore revenu de sa quête)
Une sélection de personnages pour la ludification :
  • Guenièvre : épouse d’Arthur, amante de Lancelot du Lac
  • Merlin : magicien ayant porté Arthur sur le trône de Bretagne
  • Mordred : fils incestueux de Morgane et d’Arthur à qui il ôtera la vie
  • Morgane : magicienne et mère de Mordred et sœur d’Arthur, dont elle convoite la place
  • Uther Pendragon : père d’Arthur, roi légendaire de Bretagne
  • Viviane : dite La Dame du Lac, c’est elle qui offre Excalibur à Arthur
  • Ygraine ou Ygerne : mère d’Arthur, épouse du duc de Tintagel et amante involontaire d’Uther avec qui elle se mariera à la mort du duc
  • Agravain, second fils dut roi Lot d’Orcanie et de la reine Morgause, frère de Gauvain et neveu du roi Arthur reconnu pour etre le mangeur de la cour
  • Bohort, cousin de Lancelot, un des chevaliers à réussir la quête du Graal
  • Caradoc Freichfras, personnage central du livre La Vie de Caradoc
  • Gauvain, fils du roi Lot d’Orcanie et neveu du roi Arthur, l’un des principaux chevaliers de la Table Ronde, cité comme le premier d’entre eux dans Erec et Enide
  • Hector des Mares, fils illégitime du roi Ban de Bénoïc, demi-frère de Lancelot
  • Lancelot du Lac, le meilleur chevalier du monde, fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Hélene
  • Léodagan, roi de Carmélide, père de la reine Guerrière

Au terme de ce niveau, les quatre premiers reçoivent un badge Fief.

Les points sont distribués de manière identique au premier niveau (40 points pour le premier, 20 pour le second, 10 pour le troisième et 5 pour le quatrième). Avant de passer au troisième niveau, la classe choisit les trois Memes les plus originaux (il n’est pas possible de voter pour le sien). Leurs auteurs reçoivent un badge Cour du Roi et 5 points.

Le leader du classement est le détenteur du Trône de Fer et reçoit un badge Trône de fer.

Niveau 3 : Les références historiques de l’auteur de Games ot Thrones et le cadre historique du Moyen-Âge

Dans mon précédent billet, j’indiquais que les références historiques de l’auteur George R. R. Martin (Wikipedia) étaient nombreuses et j’en présentais un grand nombre. En repartant de ce passage de mon billet (éventuellement modifié), la mission des élèves consistent à dater ces événements et à les placer sur une frise chronologique qu’ils réaliseront avec Timeline.

Quatrième mission : «  je lis le texte qui présente les nombreuses références historiques que l’auteur de Games of Thrones a utilisées. Je suis en mesure de les dater et de les placer sur une frise chronologique (pour ce faire j’utilise Timeline). Je place également sur cette frise chronologique les dates généralement admises par les historiens pour marquer le début et la fin du moyen-âge et je les justifie. »

Les bornes du Moyen-Âge (http://fr.wikipedia.org/wiki/Moyen_Âge) :

La date la plus communément admise pour le point de départ du Moyen Âge est l’année 476, quand le dernier empereur romain d’Occident fut déposé, et celle-ci fut proposée pour la première fois par Bruni. La fin du Moyen Âge est généralement située à la fin du 15e siècle mais selon le contexte, la date exacte peut varier. On peut par exemple citer la chute de Constantinople en 1453, le premier voyage de Christophe Colomb en 1492 ou le début de la Réforme protestante en 1517. Les historiens français utilisent souvent la fin de la guerre de Cent Ans en 1453 pour marquer le terme de la période tandis qu’en Grande-Bretagne et en Espagne, c’est respectivement la bataille de Bosworth en 1485 et la prise de Grenade en 1492 qui sont plus fréquemment mentionnées. Ces dates symboliques ne marquent pas à elles seules un changement d’époque et l’historiographie contemporaine considère que la période de la Renaissance allant du début du 15e siècle au milieu du 16e siècle marque la transition du Moyen Âge à l’époque moderne. De la même manière, il n’y eut pas de passage brutal de l’Antiquité au Moyen Âge, mais un processus assez long appelé Antiquité tardive s’étendant de la fin du 3e siècle au milieu du 7e siècle. Une définition plus large est donnée par Jacques Le Goff, défenseur d’un « long Moyen âge » occidental qui s’étendrait du 4e siècle (l’installation du christianisme) au 18e siècle (la révolution industrielle en Grande-Bretagne et la Révolution française), contestant l’idée que la Renaissance aurait mis fin à la culture médiévale.

Autres outils possibles pour réaliser cette frise chronologique :

Au terme de ce niveau, les quatre premiers reçoivent un badge Fief.

Les points sont distribués de manière identique au premier niveau (40 points pour le premier, 20 pour le second, 10 pour le troisième et 5 pour le quatrième).

Question bonus : pour quelles raisons, tant d’auteurs choisissent un univers proche ou inspiré du monde médiéval (Games ot Thrones, Le Seigneur des Anneaux, le Monde de Narnia) ? La classe détermine les réponses jugées pertinentes, tous leurs auteurs reçoivent 5 points et un badge Cour du Roi.

Le classement est établi et le leader du classement est le détenteur du Trône de Fer. Il reçoit un badge Trône de fer.

A vous maintenant d’imaginer un autre niveau à cette ludification !

En 2018, un quatrième et cinquième niveau sont envisagés et présentés ici : https://lyonelkaufmann.ch/histoire/2018/01/22/scenario-de-ludification-games-of-thrones-et-le-monde-medieval-3-mooc-hg4/

2 réflexions au sujet de « Scénario de ludification : Games of Thrones et le monde médiéval (2) | #AQUOPS »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.