Une « histoire de l’Histoire » à Berlin, capitale du XXe siècle

Une « histoire de l’Histoire » à Berlin, capitale du XXe siècle

Mouvements artistiques, Rosa Luxemburg, Deuxième Guerre mondiale, le Mur et sa chute : Berlin est-elle la « capitale » du XXe siècle, pour le meilleur et pour le pire ? La réponse est oui pour l’auteur de cet article sur Rue89.

«Cela devrait être Berlin. C’est comme si Berlin était magnétisé. D’une telle façon que la plupart des grandes énergies du XXe siècle foncèrent à pic sur cette ville. Surtout si nous considérons que le XXe siècle fut hanté surtout par le conflit entre le communisme et le fascisme, ou entre le communisme et le capitalisme. Alors Berlin fut toujours la frontière même de cette lutte. Même, d’ailleurs, en retournant aux jours premiers de cette lutte, avant la Première Guerre mondiale.»

 

Une « histoire de l’Histoire » à Berlin, capitale du XXe siècle

Une « histoire de l’Histoire » à Berlin, capitale du XXe siècle

Mouvements artistiques, Rosa Luxemburg, Deuxième Guerre mondiale, le Mur et sa chute : Berlin est-elle la « capitale » du XXe siècle, pour le meilleur et pour le pire ? La réponse est oui pour l’auteur de cet article sur Rue89.

«Cela devrait être Berlin. C’est comme si Berlin était magnétisé. D’une telle façon que la plupart des grandes énergies du XXe siècle foncèrent à pic sur cette ville. Surtout si nous considérons que le XXe siècle fut hanté surtout par le conflit entre le communisme et le fascisme, ou entre le communisme et le capitalisme. Alors Berlin fut toujours la frontière même de cette lutte. Même, d’ailleurs, en retournant aux jours premiers de cette lutte, avant la Première Guerre mondiale.»

 

Comment expliquer, au moment de la parution du troisième volume du manuel d’histoire franco-allemand couvrant l’Antiquité à la chute de Napoléon, le peu d’écho rencontré par ces manuels auprès des enseignants ? Est-ce seulement, comme l’indique le journal Le Monde un symbole de l’évolution des rapports franco-allemands ? Vous en saurez plus en lisant ma chronique du Café pédagogique dans le mensuel du mois de mai 2011.

Le manuel d’histoire franco-allemand : un échec ? | Café pédagogique

Twitter est un outil puissant de veille scientifique. Cependant, on peut se demander si l’outil est vraiment adapté à la communication institutionnelle. Plus que des institutions, ce sont des individus qui se présentent sur Twitter. La diversité de leurs intérêts fait la richesse du média. Pour les institutions, Twitter se limite souvent à un canal supplémentaire pour diffuser leurs fils RSS. Qu’en pensez-vous ?

Les institutions culturelles suisses sur Twitter ? | infoclio.ch

Revue de presse (4 août 2010)

AHA Today: Memorable Fictional History Teachers “Who are the most memorable fictional history teachers in film, television, and novels?” On attend vos réponses! LeTemps.ch | Les radicaux de 1848 étaient des révolutionnaires Le président des Jeunes socialistes suisses, Cédric Wermuth, propose de célébrer la Fête nationale le 12 septembre 1er Août : la mauvaise date … Lire la suite

La Chute ou le retour du "brodcast yourself"

Ou quand l’histoire du temps présent nous apprend qu’il ne faut pas sous-estimer la culture du web face à la volonté des sociétés commerciales de faire du web un immense supermarché de la culture consumériste. Je vous en avais parlé ici. Le lundi 19 avril, le site TechCrunch révélait que la plus célèbre des sources de … Lire la suite

Youtube, la chute du “broadcast yourself” | L'Atelier des icônes

Youtube, la chute du “broadcast yourself” | L’Atelier des icônes Lundi 19 avril, le site TechCrunch révélait que la plus célèbre des sources de parodies en ligne, l’accès de rage d’Adolf Hitler dans La Chute d’Oliver Hirschbiegel, faisait l’objet d’une demande de retrait systématique de la part du distributeur Constantin Film. Pour André Gunthert: «Mise … Lire la suite