Des fonds nazis de l’Argentine à la Suisse? | Le Temps

Un chercheur découvre à Buenos Aires une liste de 12 000 anciens sympathisants nazis, dont beaucoup auraient placé de l’argent auprès de la Schweizerische Kreditanstalt, l’ancêtre de Credit suisse, affirme le Centre Simon Wiesenthal La découverte est présentée comme totalement inattendue. L’enquêteur Pedro Filipuzzi raconte que, fouillant des documents dans la cave d’un bâtiment de Buenos Aires, il est tombé par hasard sur ce vieux dossier. L’Argentin n’en croyait pas ses yeux: le document, qui reflète la situation de la fin des années 1930, révèle la liste de 12 000 sympathisants locaux que comptait le nazisme, ainsi que de diverses entreprises …

Lire plus

Histoire de la publication du Journal d’Hiroshima

Encore quelques jours, et le 30 septembre 1945 marquera la fin de la rédaction de ce journal. Il reste encore à connaître l’histoire qui mènera à la publication de ce Journal en 1955 aux Etats-Unis, puis dans le monde. Après la capitulation japonaise, Michihiko Hachiya laissera de côté son Journal, cinq ans durant, puis il acceptera la publication de certains extraits dans la revue de son hôpital, entre 1950 et 1952. Un médecin américain, Warner Wells, en mission pour étudier… les effets secondaires sur les rescapés des explosions atomiques d’Hiroshima, puis le 9 août, de Nagasaki, entreprendra de le traduire …

Lire plus

20 septembre 1945 – Les forces d’occupation arrivent à l’hôpital – Journal d’Hiroshima

Le Dr Hachiya rend compte de sa première rencontre avec un officier des troupes d’occupation qui se présente à l’hôpital. «Après le déjeuner, je somnolais sur un lit près de la fenêtre lorsque M. Sera accourut en haletant et me murmura tout excité : « Sensei, il y a un officier américain devant l’entrée ! » Saisi par cette nouvelle, je restai un moment sans voix. Je sentais la peur et la colère qui montaient en moi. Avant que j’eusse retrouvé mes esprits, comme mes sentiments d’hostilité avaient pris le dessus, je m’entendis lui dire d’un ton abrupt : « …

Lire plus

16 septembre 1945 – La première rencontre avec les forces d’occupation – Journal d’Hiroshima

A partir de mi-septembre, le nombre de patients diminue à l’hopital. Apprenant qu’il est possible d’apercevoir les troupes d’occupation se rendant à la gare, le Dr. Hachiya s’y rend. Le spectacle de la ville le désole, mais l’espoir demeure. « La ville était infestée de cambrioleurs. Certains d’entre eux apportaient une touche chevaleresque à leurs activités, car ils donnaient ce qu’ils volaient aux pauvres et aux nécessiteux. Mais la plupart vendaient leur butin et faisaient fortune de semaine en semaine. La pénurie de sentinelles rendait le pillage facile. Pendant la guerre, personne n’aurait même songé à voler, et les biens …

Lire plus

Dans un recoin de ce monde | Hiroshima (1930-1944)

Dans un recoin de ce monde (この世界の片隅に, Kono sekai no katasumi ni) est un film japonais réalisé par Sunao Katabuchi, sorti en 2016. C’est l’adaptation du manga du même nom de Fumiyo Kōno. Le film se déroule dans les années 1930-1940 à Hiroshima et à Kure au Japon, environ 10 ans avant et après la bombe atomique, mais principalement en 1944-1945. Dans le film, la nature et la culture traditionnelle au Japon sont clairement décrites et contrastées avec les scènes cruelles et irréparables apportées par la guerre. Bien qu’il s’agisse d’un conte fictif, les épisodes et le fond de l’histoire suivent les faits et les incidents réels recherchés par le personnel …

Lire plus

7 et 8 septembre 1945 – Le Dr Hachiya rédige son rapport – Journal d’Hiroshima

Le Dr Hachiya s’attèle à mettre en forme les résultats des analyses. Il les rapporte à différents périmètres où les patients se trouvaient au moment de l’explosion et de leur exposition à la bombe. Il fait aussi la découverte d’éléments susceptibles d’avoir protégés les patients : murs en béton, gros arbres notamment. 7 septembre 1945 « Après le déjeuner, je me remis au travail avec vigueur et enthousiasme. Maintenant que j’étais bien lancé, ce travail me paraissait aussi agréable qu’intéressant. Modifiant mes critères de distance, j’établis les périmètres suivants : 500 mètres ou moins, 500 à 1000, 1000 à 2000, …

Lire plus

31 août 1945 – Le Dr Hachiya fait une nouvelle découverte – Journal d’Hiroshima

Le Dr Hachiya fait une nouvelle découverte à la suite d’une observation du Dr Hanaoka. Avec cette découverte, le tableau pathologique de la maladie des rayons commence à prendre forme. « L’observation du docteur Hanaoka me fit penser à ce que les autopsies avaient révélé. Le défaut de coagulation du sang pouvait fort bien résulter de la diminution du nombre des plaquettes. J’avais hâte d’exposer mes intuitions au docteur Tamagawa. « Ah vraiment ! s’exclama celui-ci. Eh bien, voilà qui explique tout. Oui, absolument. Voilà pourquoi, même au bout de sept heures, le sang n’est pas coagulé ! » Un …

Lire plus

26 août 1945 – Avertissement relatif à la maladie des rayons – Journal d’Hiroshima

Devant l’inquiétude et les rumeurs qui se répandent au sein des patients et de leurs proches, le DR Hachiya fait placarder un avertissement en se basant sur les premiers constats résultant des analyses. AVERTISSEMENT RELATIF À LA MALADIE DES RAYONS HÔPITAL DES COMMUNICATIONS D’HIROSHIMA 1- Aucun taux anormal de globules blancs n’a été observé chez les personnes travaillant dans la ville depuis l’explosion de la bombe A et qui ne se trouvaient pas dans la ville au moment du pika. Aucun taux anormal n’a été trouvé chez les personnes qui se trouvaient au sous-sol du Bureau des téléphones au moment …

Lire plus

22 août 1945 – Les premiers résultats d’examens sanguins – Journal d’Hiroshima

En recoupant le niveau de globules blancs avec la localisation des personnes par rapport à l’épicentre de l’explosion, l’équipe médicale sont en mesure d’établir un premier lien entre les deux. « Après le dîner, les docteurs Katsube et Hanaoka me communiquèrent les résultats des premiers examens sanguins effectués sur nos patients. Comme nous n’avions pas d’électricité, le microscope ne pouvait être utilisé que pendant le jour, et je fus impressionné de constater qu’ils avaient quand même eu le temps d’étudier une cinquantaine de cas. Le taux de globules blancs chez les personnes exposées dans la zone d’Ushita, à deux ou …

Lire plus