Parution : Sur les chemins de terre brune

Européens, Anglo-Saxons ou Asiatiques, anonymes et personnalités célèbres, ils furent nombreux à sillonner l’Allemagne de 1933 à 1939. Flânant de Brême à Heidelberg, ces touristes parcoururent les lieux de pèlerinage du nazisme en action, Munich-Nuremberg-Berchtesgaden, jusqu’au camp de concentration de Dachau.

Quelles furent leurs impressions face à ce pays aussi séduisant qu’effrayant, doté de structures d’accueil performantes ? Tantôt parodie de voyages-Potemkine, riche en mises en scène, tantôt fenêtre entr’ouverte sur l’autoritarisme, l’Allemagne nazie a su attirer des sphères aussi variées que les cercles mondains, les anciens combattants, les diplomates, les journalistes, le monde des arts ou les grands dirigeants économiques. Des préparatifs, véritable tour sur soi avant la confrontation au nazisme, à la diffusion du retour, les différents temps du voyage révèlent une chronologie propre aux méthodes de séduction mises en place par le Troisième Reich à l’égard de l’étranger.
En s’appuyant sur une riche documentation littéraire, Frédéric Sallée dresse un tableau nuancé et novateur des relations internationales de l’Allemagne des années trente. De l’approbation aveugle au rejet inconditionnel d’un séjour en « Hitlérie », la gamme variée des réactions des voyageurs révèle comment le pays façonna son image aux yeux du monde.

Source : présentation du livre sur le site de l’éditeur

Lyonel Kaufmann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :