03. Résolution de problèmes par coopération

Durant les activités de résolution de problème, les élèves/étudiantEs forment des groupes hétérogènes en compétences, genre et travaillent à la résolution de problèmes. Chaque membre du groupe se voit assigner un rôle précis tel qu’illustrateur/trice, secrétaire, modérateur/trice. Dans ces phases, l’enseignantE fonctionne comme personne-ressource. À l’issue de leur travail, chaque groupe présentera le résultat de leur travail à l’ensemble de la classe.

1 Préparer les élèves à des tâches de travail coopératif.

Beaucoup d’élèves/étudiant-e-s ont peu d’expérience réussie de travail coopératif que cela soit le cas à l’école, à la maison ou avec leurs amis. Les élèves/étudiantEs doivent donc être progressivement amenés à travailler dans un tel contexte sans supervision directe et constante de l’enseignant.
Dès lors, il convient de mettre en place des routines de travail coopératif dès le début de l’année. On débutera par de courtes séquences faisant appel à des phases de travail coopératif avant de se lancer dans des projets plus ambitieux tant pour les élèves/étudiantEs que pour l’enseignantE.
D’ailleurs, travail coopératif ne rime pas avec travail de groupe sur plusieurs semaines ou séances. 10 minutes au sein d’une période peuvent être extrêmement enrichissantes pour les élèves/étudiantEs et une meilleure compréhension historique.

2 Fournir aux élèves/étudiant-e-s des tâches requérant des habiletés élevées et multiples.

Inutile de mettre les élèves en groupe pour des tâches facilement réalisables individuellement et sans coopération. De plus, dans l’idéal, les tâches à réaliser devraient faire émerger des opinions ou représentations divergentes qui devront être gérées par le groupe pour atteindre les objectifs assignés.
La résolution de problème s’applique donc à des problèmes complexes et nécessitant de recourir à des compétences diverses et variées pour atteindre les objectifs assignés.

3 Former des groupes hétérogènes de 4 à 5 personnes.

4 Identifier un rôle spécifique pour chacun-e au sein du groupe.

Ce rôle peut être fonctionnel :
• gardienNE du temps
• gardienNE de la tâche
• gardienNE du matériel
• modérateur/trice
• secrétaire
• documentaliste

et/ou relatif à une ou plusieurs tâches
• chroniqueur (établit la chronologie)
• spécialiste image (analyse de…)
• illustrateur/trice sonore
• statisticienNE
• responsable de telle ou telle partie, personnage, événement, période, thème
• …

conçues en se basant sur différentes intelligences et offrant de multiples occasions pour les élèves de faire preuve et de développer leurs compétences.
Ainsi chacun sera doublement nécessaire au bon fonctionnement du groupe :
– au niveau de la gestion/organisation du groupe
– au niveau de la résolution du problème.

5 Allouer suffisamment de temps à la réalisation du produit fini.

Pour la mise en commun finale, il s’agira d’offrir aux groupes des moyens divers et variés de rendre compte du résultat de leurs recherches.

• réalisation d’un poster
• élaboration d’une publicité, d’un message informatif percutant,…
• réalisation d’un journal regroupant les différents thèmes traités
• rallye d’histoire où chaque groupe réalise un poste basé sur les intelligences multiples
• réalisation d’ateliers à l’intention de leurs camarades, d’autres classes, des parents,…
• création d’un plateau de jeu (ex. : jeu de l’oie)
• création de cartes de jeu
• création de mots-croisés
• organisation d’un débat (pouvant être suivi d’une prise de décision)
• organisation d’un procès, d’une séance de tribunal
• réalisation d’une exposition pour d’autres classes, une soirée de parents, la bibliothèque, le centre commercial, la maison de retraite, …
• réalisation d’un roman/une nouvelle dont vous êtes le héros
• réalisation d’une chanson, d’un spectacle/numéro musical
• itinéraire découverte basé sur les 5 sens
• réalisation d’une maquette
• réalisation d’un jeu de rôle à l’intention de leurs camarades, faire vivre une situation à leurs camarades
• chasse au trésor, webquest
• quizz
• mise en scène de type théâtrale
• sketch
• production d’un petit film vidéo
• réalisation d’un mini téléjournal (vidéo ou mis en scène)
• jeu télévisé
• mime
• roman-photo
• reportage radiophonique
• présentation multimédia (genre powerpoint, dias sonores)
• mindmap interactive
• …

Plus le produit fini aura demandé temps et efforts aux élèves, plus il sera nécessaire d’aménager du temps pour la restitution à l’ensemble de leurs camarades ou à d’autres personnes. La réalisation pour des tiers est un élément intéressant et structurant notamment en raison de contraintes extérieures à la personne de l’enseignantE.

Copyright 2000-2004 Teachers’ Curriculum Institute. All rights reserved. History Alive ! is a registered trademark of Teachers’ Curriculum Institute. Traduction, adaptation et compléments Lyonel Kaufmann.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :